En charge de la coordination de l’opération, Serge Morvan justifie le choix de ces établissements présents mercredi à la séance des essais des 2.4 Heures :

« Les IME de Vaurouzé et Malécot du Mans comme celui du Val de Loir à La Flèche travaillent, auprès des jeunes qu’ils accueillent, tant sur l’éducatif, que le pédagogique et le médical. Le Rotary, très engagé dans les actions tournées vers la jeunesse, est fier de donner à ces enfants cette occasion de développement personnel et collectif tout à la fois».

Beaucoup d’impatience

Tandis que dans les stands on peaufine les derniers réglages avant la séance d’essais, jeunes, adultes et encadrants des quatre établisse-ments se retrouvent sur les marches du musée des 24 Heures pour la photo souvenir. Tous sont impatients de pénétrer sur le circuit. Les plus jeunes viennent de Malécot, Julien 14 ans et demi, Ethan 14 ans, Florentin et Charlotte 16 ans. Pour les quatre, c’est une première : « On ne les a vus qu’à la télé !», précise Charlotte. Ils sont cinq venant de Vaurouzé et autant du Val de Loir ; plus âgés en moyenne. Entre 18 et 2o ans pour les Manceaux Clément, Lilyalice, Djalil, Jordy et Mohamed, véritable spécialiste des bolides : « On va voir les Porsche, les Aston Martin et aussi la nouvelle Peugeot ! ».

De 15 à 20 ans pour les Fléchois, Gabriel, Alan, Maximilien, Maëly et Eléanore qui vient pour la 4ème fois sur le circuit. Trois adultes de la Ruisselée, Deborah, Mickaël et Véronique complètent le groupe.